Remplacer le soleil et sa lumière…

Quand l’automne avance et que les jours diminuent, êtes-vous sujet à la dépression hivernale ou dépression saisonnière?

Vous ressentez une fatigue persistante et un besoin de vous isoler?

Il est fort possible que le manque de lumière vous affecte particulièrement. Une bonne nouvelle: il existe un remède!!!

Cette technique thérapeutique, destinée à traiter certains troubles justement liés au manque de lumière du soleil est la luminothérapie.

La luminothérapie consiste a:
  • s’exposer quotidiennement à une lumière artificielle blanche, dite « à large spectre », imitant celle du soleil.
  •  traiter les troubles associés aux dérèglements de l’horloge biologique interne.

La principale application de la luminothérapie concerne la dépression saisonnière.

Cette application a fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques et des rapports de ces recherches en démontrent les effets bénéfiques.

Ce syndrome apparaît à l’approche de l’hiver, à mesure que diminue la clarté extérieure.

  • La luminothérapie se pratique également pour d’autres symptômes associés à un dérèglement du rythme journalier ou circadien , pour les personnes souffrant de troubles du sommeil, syndrome prémenstruel, décalage horaires, et pour ceux qui  travaillent de nuit, etc.
  • Elle a aussi des vertus préventives.

Le docteur David Servan-Schreiber en fait état dans son livre « Guérir ».

Le docteur Norman Rosenthal dans son livre « Soif de lumière » démontre le rôle joué par la luminosité sur les rythmes circadiens et sur l’humeur.

Ce dernier avait constaté en effet que l’exposition à la lumière artificielle à large spectre pouvait profiter aux personnes souffrant de symptômes dépressifs pendant la saison hivernale. Rosenthal a publié plusieurs études et livres où il a pu décrire avec précision cette maladie. Il demeure la référence incontournable en la matière.

  • Comment cela se passe concrètement?

Pour bénéficier de la luminothérapie, on doit s’exposer quotidiennement à une lumière à spectre et intensité définis. L’intensité lumineuse doit être supérieure à 2 000 lux afin d’agir efficacement.

A titre de comparaison, la luminosité d’un bureau bien éclairé est de 300 à 500 lux et celle d’une journée pleinement ensoleillée peut dépasser 100 000 lux.

Le standard cliniquement recommandé et reconnu est une exposition lumineuse de 10 000 lux, à la hauteur des yeux,

pour un adulte durant 30 minutes chaque jour,

pour un enfant ou un adolescent de 15 à 20 minutes ,

de préférence le matin, dès le mois de septembre ou octobre et ce jusqu’au printemps.

Bon hiver à vous, Christine Marçais, du site www.phyto-naturo.fr

NB: Les conseils donnés dans cet article ne remplacent en rien l’avis ou les prescriptions d’un médecin.

Et vous? Avez-vous expérimenté la luminothérapie? Que faites-vous pour remplacer le soleil?

Laissez vos commentaires

Les internautes ont trouvé cet article avec:

  • comment remplacer le manque de lumière à l\automne